C’est une première en France : en pleine pandémie de Covid-19, un laboratoire de l’école Mines Saint-Étienne a été certifié pour tester l’efficacité des masques chirurgicaux en utilisant de l’aérosol pathogène, une expertise seulement réalisée dans quelques pays.

En cette période de Covid-19, l’Agence Nationale de la Sécurité du Médicament et des Produits de Santé (ANSM) certifie l’École Mines Saint-Étienne et l’Université Jean Monnet qui allient leurs savoir-faire et expertises, pour tester l’efficacité de filtration bactérienne de diverses catégories de masques à destination du personnel soignant et du grand public.

Depuis le début de la crise sanitaire, les chercheurs du Centre Ingénierie et Santé (CIS) de l’École des Mines de Saint-Étienne et du laboratoire GIMAP de l’Université Jean Monnet de Saint-Étienne unissent leurs talents et efforts 7 jours sur 7 pour tester l’efficacité de la filtration bactérienne des masques chirurgicaux et grand public.