• Chaire innovation Bloc OPératoire Augmenté (BOPA)

    Co-pilote, tour de contrôle et boîte noire du bloc chirurgical

    Cockpit chirurgical IMT

La chaire innovation « Bloc OPératoire Augmenté » (BOPA) est issue d’un partenariat entre l’AP-HP et l’Institut Mines-Télécom (IMT). Elle identifie les problèmes du bloc opératoire et y apporte des solutions humaines et technologiques : transformer le rapport à l’erreur en chirurgie et augmenter les professionnels en accélérant l’utilisation du numérique au bloc opératoire. En modernisant humainement et technologiquement le bloc opératoire, les acteurs de BOPA veulent transformer l’analyse et l’apprentissage de l’acte chirurgical. La chaire s’inscrit par ailleurs plus largement dans la continuité de la réorganisation de l’innovation à l’AP-HP. 

La chaire BOPA est née de la rencontre entre le Pr Eric Vibert, chirurgien au sein du Centre hépato-biliaire de l’hôpital Paul-Brousse AP-HP et professeur à la faculté de médecine de l’Université Paris-Saclay, et le Patrick Duvaut, directeur de l’Innovation à l’IMT, dans la continuité des travaux des « Week-Ends de l’Innovation Chirurgicale ».

Le WIC, ce Think Tank qui rassemble chirurgiens, anesthésistes, ingénieurs, mathématiciens et sociologues, a vocation à réfléchir à l’avenir de la chirurgie qui se construit autour de plus de transparence et un nouveau rapport à l’erreur qu’il faut reconnaître, oser dire et documenter.

Lancée en janvier 2020, la chaire BOPA accélère le développement de technologies numériques, en gestation ou bien déjà existantes, qui permettent d’augmenter les sens (la vision, la parole et le toucher) des différents acteurs du bloc. Ces dispositifs d’aide à l’amélioration des pratiques sont testés au sein d’un espace de 158 m2 – incluant un « bloc opératoire factice » – mis à disposition par l’hôpital Paul-Brousse AP-HP. Ils sont finalisés puis rapidement validés au bloc opératoire du Centre Hépato-Biliaire, qui est le premier centre de transplantation hépatique en France.

BOPA : qu‘est-ce que c’est ?

BOPA est un dispositif numérique « phygital » (physique et digital) de mesures et d’aide à l’amélioration des pratiques du chirurgien.

BOPA est développé à l’initiative du Fonds FHF Recherche et Innovation et du groupe de l’innovation chirurgical animé par le Prof. Eric Vibert.

Professeur Eric Vibert MD, PHD, IKO, Chirurgie Hépatique et Transplantation Centre Hépato-Biliaire Paul Brousse

Les fonctionnalités

BOPA s’articule autour de six blocs systémiques : le Bloc Human Factor, le Bloc Viz, le Bloc Bot, le Bloc Light, le Bloc Touch et le Bloc Box (par analogie avec la boîte noire en aéronautique). Ils couvrent les domaines de la communication entre chirurgien et patient, la captation d’images chirurgicales, l’analyse du langage naturel dans le bloc opératoire, la réalité augmentée par l’utilisation de jumeaux numériques ou de la lumière fluorescente, la robotique collaborative ou cobotique (conception de robots collaboratifs) et la protection des données du bloc et des patients.

Bloc – IoT

  • Bloc-Viz : Suivi du regard de la ou du chirurgien et vision par ordinateur
  • Bloc-Bot : Agent conversationnel (ou « chatbot ») dans le bloc opératoire
  • Bloc-Touch : Interaction physique avec un jumeau numérique
  • Bloc-Light : Lumière dans l’analyse des tissus et cancers

Bloc – BlackBox

  • Bloc-Safe : Stockage sécurisé des données opératoires multimodales par encryptage et anonymisation sur serveurs souverains. Désilotage sécurisé des données pour traitement & analyse des événements et des résultats de la chirurgie.
  • Bloc-Tracks : Notarisation sur blockchain JuriGreenTM de tout ce qui se passe pendant l’opération. Chaque partie prenante de la chirurgie accède à sa « piste personnelle » par clé secrète.
  • Bloc-Legal : Cadre légal autour de l’accès aux données par l’ensemble des parties prenantes notamment en cas de litige.

Bloc – Human Factor

  • Bloc-Mindset : Préparation mentale au bloc opératoire
  • Bloc-Acceptance : Anthropologie du bloc opératoire – Conduite du Changement
  • Bloc-Communication : Communication médecin / malade

La collecte de données et la captation d’images permettent par ailleurs d’enrichir les protocoles et de retracer, pas à pas, les étapes d’une intervention, tout en facilitant la transmission des connaissances auprès des chirurgiennes et chirurgiens en formation, des professionnels de santé et des patients. Ces derniers pourront mieux appréhender le contexte de leur intervention.

Quelques exemples de projets en cours de développement

Afin de développer ces outils innovants, la chaire innovation BOPA met en place des partenariats multi-métiers et pluridisciplinaires uniques, combinant des avancées de connaissances et des preuves de concept (PoC), dont l’IMT est l’initiateur.

Bloc – Touch

La création de jumeaux numériques d’organes qui reproduisent la déformation des tissus en fonction des mouvements de la ou du chirurgien sur l’organe réel avec des cobots.

Ce projet est mené en partenariat avec l’Inria et Moon Surgical.  

Bloc – Bot

Le développement d’un assistant vocal (chat-bot) per-opératoire, « Henri », avec qui il sera possible d’interagir pour obtenir des informations concernant la ou le patient ou pour échanger sur une étape de l’intervention.

Ce projet est mené en partenariat avec Lettria.

Bloc – Viz

La conception d’un dispositif permettant d’enregistrer des images stabilisées en haut définition, d’analyser la vision de la ou du chirurgien pendant l’intervention et la possibilité de cibler des détails anatomiques.

Ce projet est mené en partenariat avec Eye3Shut, Lettria et Xperteye.

Bloc – Human Factor

La réalisation d’un état des lieux des interactions sociales au bloc opératoire, l’analyse d’un point de vue philosophique de la notion d’erreur au sein de celui-ci, le rôle et la place qui pourraient être accordés à une « boîte noire » au sein du bloc, ou encore l’étude de l’impact de la communication entre patients et chirurgiens.

Ces projets sont menés en partenariat avec la Chaire Humanités et Santé de la CNAM, Open Mind Neurotechnologies, Les Sismo, et Toys Films.

Fiabilité, efficience, qualité et traçabilité pour tous et toutes

Les solutions expérimentées sont ensuite diffusées à l’ensemble de l’AP-HP, dans l’ensemble des disciplines chirurgicales, adultes et pédiatriques. Dans cette perspective, les équipes de la chaire travaillent en étroite collaboration avec le Pr Sabine Sarnacki, cheffe du service de chirurgie viscérale et urologique pédiatriques de l’hôpital Necker-Enfants malades AP-HP, le Pr Souhayl Dahmani, chef du département d’anesthésie-réanimation de l’hôpital Robert-Debré AP-HP, et le Dr Geoffroy Canlorbe, du service de chirurgie gynécologique et mammaire de l’hôpital Pitié-Salpêtrière AP-HP.

Le développement de ces solutions innovantes contribue ainsi plus globalement à améliorer la qualité de la prise en charge du patient au bloc opératoire.

Comment participer à la chaire BOPA ?

Soutenez la Chaire innovation Bloc Opératoire Augmenté

Mécénat

20k€ par an pendant 4 ans après réduction d’impôt.

Un tronc prospectif d’intérêt général et un programme de reconnaissance sur mesure :

  •  Un accès prioritaire aux résultats de recherche et au start-up de l’IMT
  • Participez à la gouvernance de la Chaire
  • Prenez part aux activités de la Chaire : prise de parole, use-case, invitations au Kick-Off de la Chaire, aux workshops, conférences, etc.
  • Bénéficiez d’un affichage privilégié de l’entreprise sur l’ensemble des supports de communication du projet et de ceux de la Fondation Mines-Télécom

Votre soutien financier à la Chaire innovation s’opère dans le cadre du mécénat, dispositif fiscalement attractif porté par la Fondation Mines-Télécom.

PoC et MVP à la carte

Éligible au double CIR et Possibilité de bénéficier des Fonds d’amorçage de l’IMT

Une mise sur le marché accélérée:

  • Collaboration avec des start-up
  • Propriété intellectuelle partagée
  • Test sur le marché de la solution

Pour en savoir plus, nous contacter.

Un écosystème innovant d’acteurs

À l’image des recherches sur la chirurgie d’aujourd’hui qui s’ouvrent sur d’autres disciplines, les équipes de BOPA collaborent dans le domaine des sciences humaines avec l’école Institut Mines-Télécom Business School et la chaire Humanité et santé du Conservatoire national des arts et métiers (Cnam). Dans le domaine des technologies, elles travaillent, en plus des écoles de l’IMT (IMT Atlantique, Télécom Paris, Télécom SudParis et Mines Saint-Étienne), avec Inria. Un partenariat avec Bpifrance se met également en place afin notamment de faciliter la sélection de start-up pouvant répondre à des besoins identifiés en innovations numériques.

Cet écosystème collaboratif, composé d’étudiants, d’industriels, de start-ups, de chercheurs de toute discipline, de chirurgiens, d’anesthésistes, et d’infirmiers de bloc, permet d’accélérer le cycle de mise en usage ou sur le marché de nouvelles technologies, et de nouveaux protocoles, dans le respect des règles qui régissent la propriété intellectuelle.

Les travaux de la chaire innovation impliquent des partenaires technologiques à la pointe de leur secteur.

BOPA est financée par la Fondation de l’AP-HP et la Fondation Mines-Télécom, grâce au mécénat de Sham (Groupe Relyens) et Boston Scientific Foundation Europe d’une part, et d’Orange Healthcare, Medtronic et Richard Wolf d’autre part. Ils soutiennent le projet pour quatre ans et s’engagent chacun à verser chaque année des contributions pour un montant de près de 200 000 euros. À cela s’ajoute un mécénat de compétences et en don de matériels de Getinge et de Capgemini Invent.

Membres fondateurs

Les fondations

Fondation Mines-Télécom
OK BLOK

Les partenaires académiques

Avec le soutien de