Compétences de demain

Alignons les leviers de développement des compétences sur les objectifs stratégiques

Évolution et adéquation des compétences

Dans quel monde voulons-nous vivre ensemble ? Pourquoi ? Et comment ?

Relever les défis des différentes transformations en développant de nouvelles compétences

Vision

  • La révolution digitale implique des changements et une capacité d’adaptation permanente
  • Besoin de développer de nouvelles compétences dans tous les domaines de l’entreprise
  • Prendre en compte toutes les transformations (écologique, numérique et industrielle)

Missions

  • Développer l’approche par compétences dans les écoles de l’IMT
  • Soutenir les différentes transitions dont la transition industrielle et écologique (plus socio) par la formation
  • Renforcer les dimensions réflexive et citoyenne de nos actions

Objectifs

  • Lutter contre l’obsolescence des compétences
  • Identifier en continu l’émergence de nouvelles compétences
  • Optimiser l’adaptation à un contexte de travail de plus en plus évolutif
  • Développer l’employabilité en étant capable de mieux interpréter les nouvelles opportunités

Priorités

  • Anticiper à résoudre les enjeux de la société
  • Donner du sens à travers les compétences développées dans les apprentissages
  • Encourager la contextualiser des apprentissages

Industrie du futur

Facteurs de changement

  • L’industrie du futur est au cœur de la stratégie de l’IMT
  • Faire face aux enjeux de la transformation numérique et du développement rapide de nouvelles technologies

Nouvelles demandes de compétences

  • Accompagner les entreprises en formant les profils de demain
  • Etre à l’écoute des besoins exprimés par les acteurs de terrain

Osons les métiers de l’industrie du futur

  • Renforcer l’innovation technologique tant au niveau local, que national comme à l’international
  • Contribuer au développement économique des territoires
  • Former nos élèves-ingénieurs aux nouveaux métiers associés à l’industrie du futur
  • Etre capable d’anticiper à court terme les tendances et identifier les métiers émergents et les compétences associées

(re)Découvrir les kits compétence et la carte des industries labellisée pour l’industrie du futur

À industrie nouvelle, compétences nouvelles !

Carte Vitrines Industrie du futur

Souveraineté numérique

Facteurs de changement

  • La crise sanitaire récente a montré combien nos économies européennes étaient dépendantes des géants américains et chinois dans de nombreux secteurs avec un vrai questionnement autour de notre souveraineté face à la mondialisation.
  • Les technologies numériques peuvent nous permettre d’être indépendants et donc de retrouver une souveraineté numérique en misant sur la recherche et l’innovation en Europe.

Nouvelles demandes de compétences

  • Etre souverain, c’est pouvoir choisir librement en conscience, comprendre et agir avec la même liberté
  • C’est aussi posséder les compétences technologiques, scientifiques, juridiques, économiques, financiers pour être plus autonome dans la capacité d’influer sur les mécanismes de régulation

Imaginer et former de nouvelles formes de souveraineté

  • Nos enseignants-chercheurs sont aux avant-poste pour construire de nouvelles formes de souveraineté (découvrir le projet Gaia-X)
  • Avec la responsabilité de former des étudiants à être sensibles aux différents enjeux liés à cette souveraineté (propriété des données, cybersécurité, impact des technologies…).

Poser les bases d’une gouvernance de la donnée afin de créer une dynamique entre écosystèmes

GAIA-X : un cloud européen souverain et interopérable

GAIA-X

Transition écologique

Facteurs de changement

  • L’engagement de l’IMT est de faire de ses étudiants des acteurs de la transition écologique en vue d’imaginer et construire un monde durable.
  • D’ores et déjà, les écoles mettent en place un tronc commun de 50 heures minimum pour tous les élèves-ingénieurs, disponible sur une plateforme commune, avec un parcours dédié à la transition écologique et sociétale ainsi qu’à la sobriété numérique.
  • Une mise en perspective des enseignements DDRS déjà déployés dans nos parcours permettra à nos étudiantes et étudiants ingénieurs d’incarner et d’appliquer ces principes au-delà des frontières de la théorie, dans les enseignements de spécialité comme dans la vie réelle.

Nouvelles demandes de compétences

  • Agir de façon responsable, anticiper et évaluer les impacts, élaborer et mettre en œuvre une vision systémique, travailler et apprendre ensemble, élaborer et mettre en œuvre une vision prospective figurent parmi les compétences requises pour agir sur la transition écologique : les écoles de l’IMT se sont accordées sur un référentiel de compétences commun.

Une génération d’ingénieur.e.s & de managers conscient.e.s et responsables

  • La transition écologique et sociétale, un spectre touchant toutes les disciplines
  • Une pédagogie adaptée, inclusive et cohérente sur l’ensemble des enseignements.
  • Une école d’été ouverte à partir de 2021 pour accompagner les enseignants-chercheurs dans cette transformation, les incitant partager les méthodes et les pratiques de l’inclusion du DDRS dans toutes les disciplines.

Concilier tensions et dilemmes: Référentiel de compétences pour l’ingénieur responsable de l’IMT

Quoi de neuf ?

École d’été Transition écologique

IMT Transition Écologique : près de 1000 participants connectés

Forum Transition écologique

Transition sociale

Facteurs de changement

  • L’évolution de la société et les exigences de l’Europe poussent l’ensemble de l’ESR et de la société à améliorer la diversité et l’inclusion, qu’il s’agisse de diversité de genres, de territoires, de cultures, l’inclusion de personnes handicapées (…).
  • Par exemple, les femmes restent sous-représentées dans les secteurs industriel et numérique. Selon le rapport DESI 2021, seulement 19 % des spécialistes des TIC et environ un tiers des diplômés en sciences, technologies, ingénierie et mathématiques sont des femmes (Commission européenne, 2021).

Nouvelles demandes de compétences

  • La pénurie de compétences, notamment féminines, dans les filières et les métiers de l’industrie et du numérique est devenue une problématique majeure pour les entreprises et, plus largement, pour la société toute entière.
  • L’équité, la diversité et l’inclusion, ou « EDI » sont des valeurs clés qui contribuent à l’innovation, la résilience et la durabilité de toute organisation.
  • Les écoles de l’IMT travaillent à l’acquisition des compétences sociales, civiques et interculturelles, à l’ouverture d’esprit et à la bienveillance, tout en encourageant l’intégration des élèves défavorisés uo en situation de handicap.

Construire une culture de l‘équité, la diversité et l’inclusion (EDI)

  • Contribuer à la création d’une culture commune de bienveillance avec pour objectif de former des ingénieur•e•s conscient•e•s et citoyen•ne•s.
  • Promouvoir l’EDI, sources de richesse, d’excellence et d’innovation pour l’enseignement et la recherche, grâce à des groupes de travail, des enquêtes, des systèmes de suivi, et des ajustements intégrés dans l’environnement (physique et virtuel), dans le processus de recrutement et le curriculum, et dans la conduite responsable en recherche.

Comprendre les enjeux de la diversité, de l’inclusion dans l’industrie et le numérique

Découvrir l’apport méconnu des femmes dans la recherche, dans l’entrepreneuriat du logiciel et dans les métiers du numérique. En revisitant l’histoire de l’informatique, vous comprendrez comment la contribution des femmes a été tenue invisible, et vous pourrez expliquer pourquoi les femmes se sont massivement éloignées des métiers des TIC.

Rendre les métiers de l’industrie et du numérique attractifs pour les jeunes filles et les femmes

Découvrir le témoignage de Marie-Sophie PAWLAK, Présidente de l’Association Elles Bougent, sur son parcours et sur l’association qu’elle a créée.