Télécom Lille et Mines Douai fusionnent pour créer une nouvelle école

,

A l’issue d’un important travail impliquant les personnels des deux établissements, leurs entreprises partenaires et les associations de diplômés, les organes délibérants des deux écoles ainsi que ceux de l’Université de Lille, Sciences et Technologies et de l’IMT ont validé le projet de fusion qui débouchera sur une nouvelle entité au 1er janvier 2017 : Mines-Télécom Lille.

Cette nouvelle grande école d’ingénieurs publique proposera une formation académique innovante, mobilisant les compétences reconnues des deux écoles actuelles pour former les ingénieurs de demain, acteurs de la troisième révolution industrielle et de l’industrie du futur. Elle développera des pôles de recherche d’excellence.

La création de cette nouvelle école conforte la dynamique de partenariat portée par l’Université de Lille avec les grandes écoles et les organismes de recherche implantés en région. Elle contribue ainsi à consolider le pôle d’enseignement et de recherche lillois afin de le rendre encore plus attractif et reconnu au niveau international.

L’école ainsi créée représentera l’implantation au Nord de Paris de l’IMT, premier groupe français d’écoles d’ingénieurs. Elle constituera un élément du dispositif national au cœur des transitions énergétique, numérique et industrielle.

L’école, commune à l’Université de Lille, Sciences et Technologies et à l’IMT, conservera les deux sites de Lille et Douai et l’ensemble du personnel de ces établissements. Mines-Télécom Lille accueillera ses premières promotions en septembre 2018. Elle diplômera de 500 à 550 étudiants par an, ce qui en fera une des principales écoles d’ingénieurs en France.

Le partenariat que chaque école avait déjà construit avec l’Université de Lille, Sciences et Technologies en sera renforcé et la nouvelle école, interne à l’IMT, profitera de la forte dynamique de ces deux ensembles.

Les entreprises au cœur de la formation

Les relations avec les entreprises nationales et régionales et avec les autres acteurs économiques du Nord-Pas de Calais-Picardie constituent un pilier essentiel du projet de fusion. L’objectif sera de proposer une offre globale aux entreprises. La nouvelle école aura pour ambition de former des ingénieurs multidisciplinaires, maîtrisant parfaitement les sciences de l’ingénieur et les technologies du numérique, capables de porter l’innovation au cœur des entreprises et d’anticiper les réalités économiques d’une société mondialisée.

Une formation et des pôles de recherche d’excellence

Mines-Télécom Lille décernera un diplôme « phare » principal d’ingénieur généraliste et des diplômes de spécialité par apprentissage. Le futur établissement proposera ses formations et développera sa recherche dans quatre domaines clés : matériaux et génie civil, environnement et développement durable, énergie, numérique. Au sein d’un campus très axé sur l’innovation, en immersion dans des laboratoires de recherche de grand renom, en propre ou partenaires, les futurs ingénieurs seront aptes à relever les défis des transitions énergétique, numérique et industrielle.

Un modèle original d’école d’ingénieurs avec une ambition internationale forte

Idéalement située en Europe, l’originalité de la nouvelle école consistera à s’appuyer sur un recrutement d’excellence tant en post-bac que post-CPGE, créant ainsi une attractivité, une richesse et une diversité de profils qui s’ouvriront à un même cursus de formation d’ingénieurs généralistes de haut niveau, ouverts à l’international et aux différentes cultures. Pour affirmer cette vocation internationale, Mines-Télécom Lille misera sur des parcours en langue anglaise, une véritable imprégnation à l’interculturel, des stages à l’étranger ou des séjours académiques en partenariat avec des institutions étrangères d’une durée minimale d’un semestre.

La force d’un réseau

Membre à part entière de l’IMT et école commune avec l’Université de Lille, Sciences et Technologies, la nouvelle école s’appuiera sur le réseau et les ressources de ces deux grandes institutions : émergence de passerelles originales entre établissements, diplomations communes, accès privilégié aux laboratoires de recherche et partenariats internationaux. Mines-Télécom Lille se veut être une grande école agile, attractive et jouant un rôle de tout premier plan dans la formation d’ingénieurs d’avenir dont les entreprises ont ou auront besoin.