En 2001, l’IMT a déposé un brevet sur un dispositif de prise et de restitution des sons permettant d’optimiser de manière conjointe un réseau de microphones et un réseau de haut-parleurs notamment dans un contexte de visioconférence/audioconférence, où l’on ne veut pas que le son émis par les haut-parleurs soit capté par les microphones. Grâce aux algorithmes développés, le dispositif permet une capture/restitution du son, spatialisé, sans bruits inutiles et permet de distinguer des sonorités très similaires.

En 2011, l’IMT a été contacté par Invoxia, une PME française de haute technologie, qui avait en projet de créer un produit pour l’audioconférence et la téléphonie, en particulier en voix sur IP. Les équipes ont dès lors pu entamer une collaboration qui s’est traduite par un transfert de technologie (brevet) et par un accompagnement à ce transfert pour former un ingénieur de la société sur la technologie de traitement du son, embarquée dans le brevet. A l’issue de cette collaboration, invoxia est en mesure d’offrir un terminal de qualité acoustique exceptionnelle qui est à la téléphonie fixe ce que l’iPhone est à la téléphonie mobile. Le Smart Office Phone ainsi conçu remplace à la fois, le classique téléphone, le téléphone de conférence, le téléphone IP de bureau, la station d’accueil pour appareils iOS et la sortie son de l’ordinateur.

Grâce à cette innovation, la PME française a remporté un Innovation award lors du Consumer Electronic Show (CES) de 2012 à Las Vegas.