Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, accompagné de son homologue allemand, Peter Altmaier, ministre fédéral de l’Économie et de l’Énergie, présentent les premiers résultats du projet GAIA-X le 4 juin à 13h. Ce projet franco-allemand à visée européenne, rassemble l’ensemble des acteurs impliqués dans la gestion des données et le Cloud. 

La présentation sera suivie par un forum d’experts jusqu’à 17h, l’occasion d’échanger avec les membres fondateurs sur les questions techniques et organisationnelles.

Les représentants du gouvernement fédéral allemand et du gouvernement français ainsi que des institutions du monde scientifique et des entreprises des deux pays ont travaillé ensemble, avec d’autres partenaires européens, pour créer une infrastructure de données européenne sécurisée de nouvelle génération : GAIA-X. En se fondant sur des cas d’utilisation issus de nombreux domaines économiques et du secteur public, des représentants de près de 300 entreprises et organisations ont conçu une architecture technique garantissant un échange de données sécurisé et pouvant servir de base à un écosystème complet de gestion des données.

GAIA-X : vers un réseau Cloud européen interopérable et souverain

Ce projet franco-allemand a été présenté pour la première fois lors du Sommet Numérique d’octobre 2019. Il s’agit de poser un cadre facilitant le partage et la circulation de données correspondant aux valeurs de l’Europe. Cette alternative ouverte et sécurisée permet aux entreprises de gagner en indépendance vis-à-vis des grands cloud providers américains et chinois (hyperscalers) en proposant une structure qui met en œuvre le plus haut niveau de protection des données, de sécurité, de transparence ainsi que de portabilité/réversibilité.

L’IMT a signé en mai 2019 un accord avec l’International Data Spaces Association (IDSA) au terme duquel il est devenu son Hub français. À ce titre, l’IMT a participé au travers de sa plateforme d’IA et de big data, Teralab, à la création du projet GAIA-X.

Odile Gauthier, directrice générale de l’IMT, souligne : « L’usage des données est un enjeu économique et social stratégique dans une approche européenne à l’image du RGPD. L’IMT est un acteur académique engagé auprès du monde économique, nous accompagnons les entreprises dans leur transformation digitale. Dans ce contexte, l’IMT déploie depuis plusieurs années des projets sur la recherche et le développement d’activités en lien avec les données. À mon sens, la création d’un consortium franco-allemand qui propose une réponse à la question délicate de la souveraineté des données est essentielle et correspond à une attente de nombreuses organisations. En tant que membre fondateur de GAIA-X, l’IMT participe ainsi directement à cette volonté d’innover, que ce soit d’un point de vue technique ou éthique en proposant une approche sécurisée autour des données et leur partage ».

L’événement sera en anglais.