Nour Assy, doctorante à Télécom SudParis, a développé un outil qui exploite l’expérience passée pour faciliter la configuration des processus métiers. L’automatisation des pratiques est un problème qui figure en haut de liste de l’agenda des entreprises en matière de technologies de l’information. C’est, par exemple, l’informatisation de l’ensemble des étapes du processus qui conduisent dans une banque à l’octroi d’un crédit.

Avec l’avènement du cloud, c’est devenu un véritable défi : Vu la multiplicité des standards, comment assurer l’interopérabilité entre les processus des différents fournisseurs dans le cloud ? Comment tenir compte des contraintes spécifiques de certains utilisateurs, par exemple selon les réglementations des pays ?

Le travail de Nour Assy a permis de mettre en place pour la première fois un environnement qui supporte la modélisation de processus complexes dans le cloud. Ces outils ont été implémentés et validés dans des logiciels tels que Signavio et Activiti, deux plateformes open-source dédiées à la conception et l’exécution des processus métiers. Et surtout, chose rare, avant même la fin de thèse, le travail de Nour Assy a déjà entamé son industrialisation via un contrat signé avec Orange. Ce dernier vise à mettre en place une architecture pour la gestion des processus avancés de supervision des services dans le domaine des télécommunications.

Lire l’article complet sur le blog Recherche & Innovation