Chaque année, chercheurs, étudiants et industriels se retrouvent lors du Prix Jean Jerphagon qui récompense l’innovation dans le domaine de l’optique-photonique. Le jury et son président, Alain Aspect, ont récompensé Antoine Dubrouil, physicien et fondateur de Femto Easy. La cérémonie s’inscrit dans le cadre des Rendez-vous Optique-Photonique pour l’industrie du futur organisés par l’Institut Mines-Télécom et l’Académie des Technologies. Ces rendez-vous mettent en lumière les innovations technologiques dans les industries les plus variées. Ainsi pour cette édition retransmise via webinaire le 9 juillet, Gilles Le Saux, Senior Vice-Président « Recherche et Prospective » d’Essilor International, a fait une présentation sur l’évolution de l’industrie optique ophtalmique.

Le Prix Jean Jerphagnon

Le Prix Jean Jerphagnon, organisé par l’IMT et l’Académie des technologies avec le soutien de la Fondation Mines-Télécom, veut honorer la mémoire et prolonger l’œuvre de Jean Jerphagnon, décédé en 2005 et qui mena une carrière remarquable, de la recherche de base à l’innovation, dans le domaine de l’optique et de la photonique.
Ce prix, d’un montant de 10 000 €, a pour objectif de promouvoir l’innovation technologique et la diffusion de l’optique et de la photonique dans tout domaine d’application.
Il est attribué à un chercheur ou une chercheuse ou bien à un ou une ingénieur(e) de 40 ans au plus qui propose un projet innovant :

  • à grande valeur scientifique ou à fort potentiel industriel,
  • marquant une étape dans sa carrière,
  • comportant au moins un élément d’optique ou de photonique.

Le président du Jury, Alain Aspect, Professeur à l’Institut d’Optique et membre de l’Académie des Technologies, a remis le Prix à Antoine Dubrouil.

Antoine Dubrouil lauréat 2019 du Prix Jerphagnon est docteur en physique des lasers et plus particulièrement spécialisé dans les lasers ultra-rapides. Son doctorat obtenu au Centre Lasers Intenses et Applications (CELIA) en 2011, portait sur la recherche, la production, la caractérisation et l’utilisation d’impulsions lasers rapides de quelques femtosecondes à attosecondes. Ces résolutions temporelles inédites et jusqu’ici inatteignables par l’humain, ouvrirent la voie à de nouvelles applications, dans la recherche fondamentale, l’industrie ou la médecine. Il développera alors une nouvelle source laser basée sur la post compression et décidera d’effectuer un post-doctorat en Australie à la Swinburne University of Technology.

Il y fera le constat que les instruments de mesure disponibles sur le marché ne répondent que partiellement aux besoins des chercheurs. Il commencera alors à développer ses propres outils reposant sur de nouveaux concepts qu’il continuera d’explorer en Italie à Politecnico di Milano pour un second post-doc. En 2014, il retourne au CELIA avec pour ambition de créer une entreprise basée sur ses travaux, Femto Easy qu’il lancera en 2016.

Son entreprise consacre une grande part de son activité à la R&D et développe des instruments de mesure pour les lasers ultrarapides (femtosecondes) qui sont à la fois simples d’utilisation et très fiables. Contrairement aux dispositifs de l’état de l’art qui requièrent un alignement pointu pour obtenir une mesure, ses produits peuvent être directement placés dans le faisceau laser et permettent d’obtenir une mesure en quelques secondes.