Elles font partie des 8 projets lauréats de la deuxième édition de ce Festival qui s’est tenu du 23 au 25 octobre et qui se veut une tribune montrant comment le média audiovisuel contribue au transfert des connaissances, à la réussite et à l’insertion professionnelle des étudiants.

Le prix de l’étude de cas est décerné au film « Les ECSPER : le robot tueur »

Réalisé par Gregory Charlet, Anne-Françoise Gourgues et Claude Robin, ce film a été co-produit par Mines Douai et Mines ParisTech avec l’UNIT.

Résumé : Les ECSPER vous entraînent dans l’univers d’un laboratoire scientifique où vous, étudiant ou jeune ingénieur, jouerez le rôle d’un expert scientifique chargé de découvrir les causes d’un accident. Un robot chute dans une usine, le directeur est blessé ; le juge vous convoque, il s’agit de la rupture d’une vis. Pourquoi a-t-elle cassé ? Y-a-t-il un responsable ? Cette première aventure vous plonge au cœur d’une expertise judiciaire où s’entremêlent enquête scientifique, jeu de rôle, bande-dessiné et mystère… Rejoignez Mathieu et Maud dans l’aventure !

En savoir + : http://bit.ly/ecsper-rupture

Le prix de la ressource sous chaine éditoriale est attribué à « Parlez-vous chinois »

Ces modules d’apprentissage du chinois en ligne, piloté par Stéphanie Evans, ont été produits par Mines Nantes. Edités sous licence Creative commons, ils sont également disponibles sur IPhone/iPad.

Résumé : savoir se présenter ; parler de ses études, de sa famille, de ses loisirs ; faire un achat, commander un repas… toutes ces situations de la vie courante sont proposées dans ces cinq modules d’apprentissage de la langue chinoise. À cela s’ajoute un aperçu de la culture et de la civilisation chinoises. Cet environnement d’initiation à la langue et à la culture chinoises correspond à 20 heures de formation. À travers différentes situations de communication interactives, les apprenants peuvent développer des compétences en langue tout en parlant des sujets qui correspondent à leurs intérêts. L’apprentissage est ainsi directement centré sur l’apprenant, ce qui augmentera sa motivation. Du point de vue interculturel, les apprenants découvrent la culture chinoise et le mode de vie en Chine.

La Grande école virtuelle de l’IMT

Face aux ruptures culturelles engendrées par le numérique, la mondialisation et les nouveaux besoins des entreprises, les écoles doivent adapter leurs dispositifs de formation. Dans ce contexte, la Grande école virtuelle Mines-Télécom a pour ambition de co-construire un dispositif collectif partagé d’amélioration de l’efficacité pédagogique des formations. Elle soutient des actions pour multiplier les usages pédagogiques du numérique, pour permettre un apprentissage à distance, pour contribuer au développement professionnel des enseignants, pour développer la collaboration et la mutualisation, pour mettre en œuvre des innovations pédagogiques (avec ou sans TICE).

Télécharger le communiqué de presse