Les écoles de l’IMT ont récolté cette année près de 1,63 million d’euros auprès de la commission européenne pour le financement de la mobilité internationale de crédit (MIC), c’est-à-dire la mobilité entre les écoles et des pays hors UE. C’est en volume la plus importante dotation obtenue par un groupement d’écoles d’ingénieurs et de managers français pour cet appel à projet du programme Erasmus +.

Ces financements permettront en particulier près de 130 mobilités d’étudiants, d’enseignants-chercheurs et de personnels administratifs depuis ou vers l’Indonésie et le Vietnam, deux pays cibles de l’action internationale collective de l’IMT.

Le consortium FICEM (French Indonesian Consortium in Engineering and Management) composé de l’IMT et de 10 universités indonésiennes devrait en ressortir renforcé, l’action de l’IMT au Vietnam également.