Les rendez-vous de l’optique et de la photonique, rencontres annuelles organisées conjointement par l’IMT et l’Académie des Technologies, auront lieu le 7 juillet lors d’une session spéciale à l’occasion du Congrès OPTIQUE Dijon 2021. Ce sera également l’occasion de la révélation de la ou du lauréat du Prix Jean Jerphagnon.

Ces rencontres ont pour but de sensibiliser la communauté scientifique aux mutations et grands enjeux industriels dans le domaine de l’optique et de la photonique, pour l’industrie du futur.

Elles servent de cadre à la remise du prix Jean Jerphagnon.

Avec les interventions de :

  • Nathalie Picqué (lauréate 2008) : Max Planck Institute of Quantum Optics « Lasers à peignes de fréquences pour la spectroscopie moléculaire »
  • Vincent Studer (lauréat 2017) : Alveole « Prototyper et observer des modèles cellulaires 3D avec ALVEOLE PRIMO »

et animée Jean-Louis de Bougrenet (IMT Atlantique).

Alain Aspect présentera les finalistes et annoncera les noms des lauréates et lauréats.

Prix-Jean-Jerphagnon

Le prix Jean Jerphagnon

Ce prix récompense de jeunes chercheurs et chercheuses dans leur démarche d’innovation et de transfert technologique dans tous les domaines d’application de l’optique et de la photonique. Il est doté de 12.000 €.

Le jury a examiné 6 candidatures et a jugé que leur diversité et leur qualité était excellente, à la la hauteur de ce qui fait la qualité de ce prix. Après avoir soigneusement examiné toutes les candidatures et délibéré, il a retenu quatre candidatures pour l’attribution du prix ou d’un accessit. Il encourage vivement les candidates ou candidats écartés cette année à amplifier et approfondir leurs travaux en vue de candidatures ultérieures.

Jury 2020 : Alain Aspect (Président) Institut d’Optique Graduate school, Claude Boccara (Institut Langevin), Jean-Louis de Bougrenet (IMT Atlantique), René Essiambre (Nokia Bell-Labs), Thierry Georges (Oxxius), Jean-Pierre Huignard (exThalesTRT), Caroline Kulcsár (Institut d’Optique Graduate school), Hervé Lefevre (iXBlue), Pascale Nouchi (Thales Research & Technology), Pascale Senellart-Mardon (C2N-CNRS).