Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat auprès de Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, a signé le 23 octobre 2018 le contrat d’objectifs et de performance qui lie les grandes écoles d’ingénieurs et de management de l’IMT sous la tutelle du ministère de l’Economie et des finances, à l’Etat pour la période 2018-2022.

Cette signature s’est déroulée en présence de Philippe Jamet, Directeur Général de l’IMT et de Claude Imauven, Président du Conseil d’Administration de l’IMT et des Directeurs des écoles de l’IMT.

Ce contrat oriente l’IMT et ses neuf grandes écoles vers les évolutions et innovations majeures de nos entreprises industrielles et de services pour saisir les opportunités des transformations numériques, énergétiques et environnementales et organisationnelles.

Sur cette période de cinq ans, les écoles de l’IMT vont connaître une croissance de 20 % du nombre d’élèves formés, en le portant à 14 280, élèves ingénieurs ou managers, mais aussi en cycle de master ou en doctorat, afin de répondre à la forte demande de l’industrie et de l’économie.

Déjà leaders dans ce domaine, elles vont augmenter encore la formation d’ingénieurs par la voie de l’alternance, conformément à la volonté gouvernementale de développer la formation pour tous, comme le favorise la récente loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel ».

L’activité de recherche, déjà importante et orientée vers les grands défis du futur, sera encore amplifiée en portant la part de financement externe de la recherche à 41 % en 2022. Le volume du chiffre d’affaires en recherche et innovation sera augmenté de 15 %.

Sur leurs territoires et en étroite symbiose avec les autres acteurs académiques, les entreprises et les collectivités locales, les écoles de l’IMT participent activement au développement de l’innovation en augmentant le nombre de plates-formes technologiques accessibles aux entreprises, en particulier les PME, et en favorisant la création d’entreprises dans leurs incubateurs.

Voir le communiqué de presse du Ministère de l’Economie et des finances