InfoG-ForumTelecom_globalLe 8e baromètre de l’Observatoire des métiers de l’IMT confirme la confiance retrouvée des entreprises dans une reprise de l’activité et une hausse des recrutements en conséquence. L’enquête, réalisée à l’occasion du Forum des Télécommunications le 11 février dernier, révèle que Big Data, Internet des objets et sécurité seront en 2016 les trois compétences secteurs les plus demandées par les recruteurs.

Selon l’étude, 84 % des entreprises interrogées annoncent des perspectives d’activité en progression. Une confiance qui cette année se traduit en projets de recrutements plus ambitieux que l’année précédente. Selon l’édition 2016 du baromètre de l’IMT, 62 % des entreprises prévoient un nombre d’embauches supérieur à celui de l’année précédente (en 2015, elles n’étaient que 46 % à l’envisager). En tête des activités qui vont recruter davantage : les éditeurs de logiciel (86 %), l’audit/conseil (85 %) et les ESN (Entreprises de service du numérique) et ingénierie (67 %). L’an passé, encore près d’un tiers des ESN présentaient de prévisions de recrutement en recul : ce n’est plus du tout le cas en 2016.

Les opérateurs télécom partagent moins cet optimisme. Sur les cinq interrogées par l’IMT, deux envisagent de réduire leur recrutement en 2016. Et quatre sur cinq disent n’avoir aucun plan d’embauche.

Spécialités émergentes

Le palmarès des métiers sur lesquels se concentre la demande des employeurs confirme les tendances de l’année précédente : tous secteurs confondus, « Etude et développement informatique et réseau » (18 % des demandes) se place en tête devant « Architecture et ingénierie » (17 %) puis « Conseil » (13 %).
Mais l’édition 2016 du Baromètre met surtout en évidence l’émergence rapide de certaines spécialités, marginales il y encore deux ou trois ans, aujourd’hui incontournables. L’Internet des objets représente désormais 25 % des demandes des employeurs de l’industrie Telecom & électronique (8 % tous secteurs confondus).

Le Big Data confirme également sa percée, notamment dans l’activité Audit/conseil (13 % des demandes) et les services (11 %). Enfin, la sécurité est un domaine d’expertise de plus en plus prisé, notamment dans l’audit/conseil (14 %).

L’optimisme global, perceptible auprès des entreprises, aura un effet positif sur les recrutements dans les métiers du numérique. Reste à savoir s’il s’agit d’une tendance durable. Rendez-vous au prochain Forum des Télécommunications en 2017 pour confirmation.

Méthodologie

63 parmi les 85 entreprises présentes au Forum des télécommunications à Paris-Porte de Versailles le 11 février 2016 ont répondu au questionnaire.

Secteurs représentés : Audit/conseil (32 %), éditeur de logiciel (11 %), ESN et ingénierie (14 %), industrie Télécom (6 %), opérateurs (8 %), autres industries (19 %), services hors ESN (6 %), autres (3 %).

 Une enquête menée depuis 2009

Le Forum des Télécommunications permet de faire se rencontrer des étudiants ainsi qu’une centaine d’entreprises de secteurs très diversifiés (nouvelles technologies, banque, assurance, audit, conseil ou encore automobile) qui ont des besoins en recrutement de jeunes diplômés ingénieur, soit pour des postes soit pour des stages.

Depuis 2009, l’Observatoire des Métiers réalise une enquête conjoncture auprès des entreprises présentes afin d’identifier des tendances pour l’année en cours.