Une convention de coopération entre l’Université de Zambie (UNZA), Mines Nantes et Télécom Bretagne, deux grandes écoles d’ingénieurs de l’IMT, est signée le 8 février 2016 à l’Élysée, sous l’égide du président de la République française, M. François Hollande et du président de la République de Zambie, M. Edgar Lungu, actuellement en voyage d’État en France pour établir un programme d’échange et de collaboration académique et scientifique dans les domaines d’intérêts communs aux trois établissements.

Cette signature entre Anne Beauval, directrice de Mines de Nantes, Paul Friedel, directeur de Télécom Bretagne, et le professeur Enala Tembo-Mwase, Vice-chancelor de UNZA se déroulera en présence de M. l’Ambassadeur de France en Zambie, Emmanuel Cohet, de M. l’Ambassadeur de Zambie en France, Humphrey Chibanda, et de la directrice générale de Campus France, Mme Béatrice Khaiat.

La Zambie, pays anglophone démocratique et stable de 14 millions d’habitants, affiche un fort dynamisme économique (7% de croissance, 1er exportateur de cuivre en Afrique…) et attire de plus en plus d’entreprises françaises. Près d’une vingtaine sont implantées ou en cours d’implantation en Zambie : Lafarge, Total, Bolloré, Schneider, Alstom, Vinci… pour n’en citer que quelques-unes.

L’accord de coopération signé entre l’École des Mines de Nantes, bientôt fusionnée avec Télécom Bretagne, au sein de l’IMT, et l’Université de Zambie, a pour objectif d’élargir les réseaux universitaires internationaux pour soutenir l’excellence dans l’enseignement et la recherche, de mettre en place des programmes de recherche scientifique communs aux deux pays. Cet accord vise aussi à promouvoir les échanges entre établissements en matière d’activités d’enseignement, d’ingénierie pédagogique et de recherche notamment d’étudiants pour une période d’étude, de stage ou de recherche.