L’IMT crée son premier bachelor de technologie avec l’IRUP

, ,

Pour accompagner les PME et les ETI dans la transition numérique, l’IMT lance son premier bachelor de technologie en partenariat avec l’IRUP. En trois ans, le programme formera en région les futurs responsables de production accompagnant la transition des industries vers l’Usine du futur.

La formation se déroulera la première année sous statut étudiant puis en contrat d’alternance.

Philippe Jamet, directeur général de l’IMT et Cyril Faure, directeur général de l’IRUP, signent la convention de partenariat du premier bachelor de technologie

Soutenir la digitalisation des entreprises

L’IMT, qui regroupe 11 écoles d’ingénieur et de management dans toute la France compte près de 13700 étudiants, majoritairement dans des programmes du type « grande école » délivrant un diplôme bac+5. Membre fondateur de l’Alliance Industrie du futur, qui réunit fédérations professionnelles et institutions, il développe désormais une offre de formation globale (du bachelor au doctorat) pour accompagner les entreprises dans cette mutation industrielle.

En s’appuyant sur son expérience en formation d’ingénieurs et sa connaissance des besoins du monde économique, l’IMT propose en partenariat avec l’IRUP sa première formation courte à destination des bacheliers STI2D, le bachelor « Responsable de la transition numérique ». « Avec ce programme bac+3, nous accompagnons la transition industrielle des PME et des ETI », déclare Frédérique Vincent, directrice de l’enseignement de l’IMT. « Souvent peu dotées en ressources humaines, ces entreprises ont besoin de cadres intermédiaires qui les accompagneront dans la digitalisation de leurs activités de production ». D’autres formations seront proposées ensuite pour les professionnels en activité : courtes, longues, en présentiel ou sous forme de MOOC.

Associer expérience et enseignement

Mis en œuvre par l’IRUP à Saint-Étienne, le bachelor sera suivi par un comité pédagogique composé de la direction de l’enseignement de l’IMT, de représentants de l’IRUP, de Mines Saint-Étienne et d’IMT Atlantique. Le cursus abordera tous les aspects de transitions liés au numérique dans une PME. Le programme abordera les systèmes d’information, les nouvelles technologies et leurs impacts sur les métiers et les processus, la conduite du changement… « Grâce à notre plateforme pédagogique, nous associerons expérience en entreprise, enseignements spécifiques et mises en situation » précise Cyril Faure, directeur général de l’IRUP, qui a déjà prévu un « été techno au début du cursus afin d’harmoniser les niveaux technologiques et scientifiques des élèves ». La formation s’appuiera sur une première année d’acquisition des fondamentaux et se poursuivra en contrat d’alternance les deux années suivantes. « L’alternance est le cœur de métier de l’IRUP et le tutorat la pierre angulaire de notre pédagogie », rappelle Cyril Faure, son directeur.

20 bacheliers STI2D ou issus de bac professionnel de bon niveau devraient être recrutés via dossier de candidature et entretien. La première promotion intègrera la formation à la rentrée 2017.