Alliance_Industrie_Futur

L’IMT fait partie des 11 membres fondateurs de l’Alliance Industrie du Futur (AIF). Cette Alliance annoncée en mai  par le président de la république, a été lancée  le 20 juillet par Emmanuel Macron lors d’une journée organisée à Mines Nantes.

L’ambition de l’AIF : faire de la France un leader de la nouvelle génération industrielle mondiale, nous propulsant ainsi au cœur des nouveaux systèmes industriels. Avec un objectif concret : que toutes les entreprises, et particulièrement les PME, puissent bénéficier d’un accompagnement opérationnel pour rendre leur outil de production et leur organisation globale plus performants.

Les actions prioritaires de l’Alliance

  • Promouvoir la vision française de l’Industrie du Futur et accélérer les transformations, notamment au travers de projets vitrines avec un objectif de 15 lignes pilotes lancées avant 2016.
  • Accompagner les entreprises, par la mise à disposition d’un référentiel, la proposition de diagnostics personnalisés jusqu’au financement de la modernisation et d’actions d’accompagnement approfondi : 160 millions d’euros de budget ont déjà été alloués à cette mission. 2000 PME et ETI seront à terme guidées sur cette voie. A date, 18 régions sont engagées, 300 intervenants experts ont été identifiés et référencés. Le processus est dès à présent enclenché auprès de 400 entreprises.
  • Référencer l’offre technologique française portant la transformation industrielle, et développer l’offre technologique du futur, en mobilisant l’ensemble des acteurs de l’innovation.
  • Anticiper les évolutions professionnelles pour placer l’Homme au cœur de la réussite de l’Industrie du Futur, et mener les actions de prospective sur la co-évolution homme-machine, les transformations de l’entreprise et sur le développement des nouveaux produits et marchés.
  • Permettre la constitution de nouvelles chaînes de valeur, notamment par les actions de standardisation en particulier à l’international.
  • Valoriser l’offre technologique et le savoir-faire français à l’international.
  • Attirer les investisseurs étrangers sur le territoire français par une offre industrielle différenciatrice.

Une forte mobilisation de l’IMT

Pour définir les actions à mettre en place afin d’atteindre ces objectifs, 7 groupes de travail nationaux, constitués des membres de l’Alliance, ont été créés. L’Institut s’implique très fortement dans ces groupes de travail.

L’Institut est plus particulièrement mobilisé sur le groupe de travail ayant pour thème l’Offre technologique. Un des objectifs est de développer les technologies gagnantes de demain autour de 7 technologies phares, définies par l’AIF : Digitalisation de la chaine de valeur ; Automatisation/Transitique/Robotique de process ; Fabrication additive ; Monitoring et contrôle ; Composites et nouveaux matériaux, assemblages ; Place de l’homme dans l’Usine ; Efficacité Énergétique et Empreinte Environnementale des Entreprises, Intégration dans l’écosystème.

L’Institut se mobilise également dans le groupe de travail sur les questions de formation et prospective, sur celui qui a pour objectif de développer l’innovation et l’accompagnement des PME et ETI ainsi que celui sur la normalisation.

Les membres fondateurs

L’Alliance Industrie du Futur rassemble 11 membres fondateurs : l’AFDEL (Association Française des Éditeurs de Logiciels et solutions Internet), Arts & Métiers ParisTech, le CEA (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives), le CETIM (Centre technique des industries mécaniques), la FIEEC (Fédération des Industries Electriques, Electroniques et de Communication ), la FIM (Fédération des industries mécaniques), le Gimélec (Groupement des industries de l’équipement électrique, du contrôle-commande et des services associés), l’IMT, le SYMOP (Syndicat des machines et technologies de production), Syntec Numérique (syndicat professionnel des éditeurs, ESN et sociétés de Conseil en Technologies), et l’UIMM (Union des industries et métiers de la métallurgie).

Elle est présidée opérationnellement par Philippe Darmayan. Ses Présidents d’honneur sont Pascal Daloz et Frédéric Sanchez.

L’Académie franco-allemande

Dans le cadre du partenariat entre l’Alliance française pour l’Industrie du Futur et la plateforme allemande Industrie 4.0, l’IMT et la Technische Universität München (TUM) ont présenté un projet d’Académie franco-allemande pour l’industrie du futur.

Cette Académie a vocation à fédérer à terme des partenaires de l’Alliance et d’autres partenaires académiques français, des universités techniques d’excellence allemandes et des Instituts Fraunhofer.

En savoir plus