1M€ alloué à l’IMT pour déployer les projets de l’Académie franco-allemande pour l’Industrie du futur

, ,

3 mois après la conférence numérique franco-allemande de Berlin qui dressait un premier bilan du  démarrage de l’Académie franco-allemande pour l’Industrie du futur, la dotation annoncée ce jour (1M€) par Christophe Sirugue, Secrétaire d’État en charge de l’Industrie, du Numérique et de l’Innovation, en déplacement à Mines Saint-Etienne dans le cadre de la semaine de l’industrie, va permettre d’amplifier l’action déjà engagée par les deux fondateurs de l’Académie, l’IMT et la TUM.

Un premier bilan positif pour l’Académie franco-allemande pour l’Industrie du futur.

Créée le 27 octobre 2015 à l’issue de la première conférence franco-allemande pour le numérique, l’Académie pour l’Industrie du futur a permis de nouer des collaborations entre les chercheurs des deux fondateurs, la TUM (Technische Universität München) et l’IMT, collaborations qui ont aussitôt démarré dans deux domaines :

  • Cyberarchitecture and Safety au travers de trois projets de recherche : Hybrid Blockchain Architectures, Secure Connected Industry et Towards a Secure Internet of Things;
  • Networked Cooperations for the Industry of the Future grâce aux projets de recherche Smart Cyber-Physical Environments et Transformation of Organizational Control.

Un nouvel élan avec cette allocation de moyens

Avec cette allocation de moyens, l’IMT et la TUM vont pouvoir passer à la vitesse supérieure, développer les projets déjà engagés en 2016 et en initier de nouveaux ayant trait à la recherche comme à la formation.

  • Des projets de recherche

Grâce à la dotation accordée par le gouvernement français, les projets amorcés vont pouvoir se développer pleinement. En outre, l’exploration d’une seconde vague de projets correspondant à l’épanouissement de l’Académie pourra démarrer autour d’autres domaines de leadership partagé comme les matériaux avancés, la fabrication additive, l’efficacité énergétique, le design et enfin la logistique industrielle.

  • La réalisation d’une école d’été

Ce programme en deux sessions traitera des « véhicules connectés et routes numériques » et des « facteurs humains et design de systèmes coopératifs ».

  • Le lancement d’un programme de Blended Learning

Il s’appuiera sur 15 modules distanciels/présentiels, dédiés à la remise à niveau numérique des cadres de l’industrie et la construction des savoir-faire de l’Industrie du futur. Ce programme pourra offrir une certification « Industrie du futur » de type micro master.

Pour Christian Roux, directeur de la Recherche et de l’Innovation de l’IMT « Nous voici maintenant en condition de franchir avec nos partenaires de la TUM un palier dans cette construction franco-allemande d’un nouveau type, qui ouvre une voie originale dans l’enseignement supérieur et la recherche européenne et qui va aussi s’appuyer, pour se développer, sur un club de partenaires industriels de l’académie. »