Un engagement historique

La promotion et le développement de formations par apprentissage, en quantité comme en qualité, font partie des objectifs stratégiques de l’IMT.

Bertrand Bonte, directeur des formations à l’IMT nous parle de l’apprentissage à l’Institut.

Ce sont des actions prioritaires qui s’appuient sur une histoire longue de 25 ans. Aujourd’hui, toutes les écoles de l’Institut proposent au moins une filière par apprentissage. Elles recrutent à chaque rentrée 600 nouveaux apprentis, ce qui représente tous les ans plus de 2000 élèves en formation sous ce statut. Ces effectifs font de l’institut un acteur majeur des formations de niveau master par apprentissage en France.

L’apprentissage au cœur de nos valeurs

Les écoles de l’IMT, grand établissement sous l’égide du Ministère chargé de l’industrie et des communications électroniques, sont de façon organique des acteurs clés du développement économique des territoires. Le maillage géographique de l’Institut lui permet d’intervenir sur tout le sol français, en étroite relation avec les petites et moyennes entreprises locales ou les établissements de taille intermédiaire. Conçues en lien avec les branches professionnelles, les formations dispensées répondent aux enjeux d’innovation et de compétitivité posés aux entreprises par les grandes transformations numériques, écologique et environnementales, industrielles et productives.

L’IMT est en relation directe avec les entreprises qui accueillent ses élèves en apprentissage. Les écoles des Mines ont ainsi créé en 2008 le CORFISEM (Comité d’Orientation des Formations d’Ingénieurs Spécialisés des Ecoles des Mines), association paritaire comptant à ce jour 7 branches professionnelles ainsi que les écoles Télécoms.

CORFISEM  est un espace d’échanges entre enseignement supérieur et monde économique permettant:

  • d’être à l’écoute du monde économique afin de déterminer les invariants de la réussite et de la compétitivité des entreprises ;
  • de construire collectivement entre enseignement supérieur et monde économique des réponses pertinentes comme par exemple des formations d’avenir, une approche particulière du métier d’ingénieur-dirigeant/manager ;
  • de porter un modèle d’excellence en matière de formation sous statut salarié à travers l’excellence académique pour le futur ingénieur ou manager, la haute valeur ajoutée pour l’entreprise, la prise en compte de la complexité des situations professionnelles et leur valorisation, l’exposition à la recherche afin de favoriser l’innovation, la projection internationale et multiculturelle, les approches transdisciplinaires et l’entrepreneuriat.

Directeur Technique Bétons & Granulats chez EQIOM depuis six ans, Joe Bildgen, tuteur de JOELnombreux apprentis, nous fait part de son expérience et de ses conseils.

J’ai pu constater au cours de mon parcours professionnel que les apprentis ont un comportement sensiblement différent des jeunes employés, et ce sur plusieurs points. Un jeune employé va être motivé pendant les premiers mois … lire la suite

Leader de la formation par apprentissage

2000
élèves sous statut salarié sur les campus des écoles, chaque année.

1/6
Un ingénieur sur six en formation par apprentissage en France est inscrit dans une des écoles de l’Institut.

Des diplômés de toutes origines, de tous profils

Visuels apprentissage