En juillet 2016, l’institut Carnot Télécom & Société numérique se voyait renouveler son label par le Ministère de l’Education et de la Recherche. Il présentait à la même occasion une nouvelle composante : le centre de développement technologique FEMTO Engineering. Nous nous sommes entretenus avec Laurent Larger, directeur du laboratoire FEMTO-ST. Il nous en dit un peu plus sur l’identité de la nouvelle composante du Carnot TSN et ses domaines d’expertise dont pourront bénéficier les entreprises pour leurs projets de recherche partenariale.

 

Quelle est la différence entre FEMTO-ST et FEMTO Engineering ?

Laurent Larger : FEMTO Engineering a été créé en 2013 par FEMTO-ST et est rattaché à la fondation FC’Innov (Franche-Comté Innovation). FEMTO Engineering et le laboratoire FEMTO-ST bénéficient d’une proximité stratégique. En effet, les chercheurs des deux structures sont réunis dans les mêmes murs et leurs recherches sont imbriquées. Les experts de FEMTO Engineering peuvent bénéficier des conseils de ceux du laboratoire. FEMTO Engineering se consacre à la valorisation et aux transferts technologiques de la recherche développée à FEMTO-ST. L’avantage d’avoir une structure comme FEMTO Engineering est de disposer d’un partenaire plus attractif sur le plan industriel et pour les PME.

Quelles sont les thématiques de FEMTO Engineering ?

LL : A priori tous les sujets de recherche dans lequel le laboratoire FEMTO-ST a une expertise. FEMTO-ST regroupe sept départements disciplinaires : automatique et micro-robotique, informatique, énergie, mécanique appliquée, micro-nanoscience et systèmes, optique et temps fréquence (métrologie du temps, sources haut de gamme radio- et hyperfréquences). Dans la pratique, nous avons identifié un certain nombre de thématiques répondant aux exigences d’un Carnot. C’est à-dire en termes de valorisation, transfert ou développement technologique.

Laurent Larger directeur de l’institut FEMTO-ST.

Par exemple en ce qui concerne l’énergie. FEMTO-ST a un savoir-faire reconnu à l’international dans le domaine des systèmes de piles à combustibles. FEMTO Engineering déploie ce savoir-faire dans un contexte de groupe électrogène propre utilisant de l’hydrogène. Nous travaillons aussi actuellement avec un constructeur automobile sur les moteurs Stirling utilisant la technique de récupération de chaleur. FEMTO Engineering s’implique également dans le domaine biomédical. Des travaux actuels sont menés sur la réalisation de biopuces permettant l’identification d’espèces biologiques. Cela nous permet par exemple de proposer des solutions originales d’analyse protéomique sur des puces or-silices par SPR (surface plasmon résonnance).

Quels sont les points forts de FEMTO Engineering ?

LL : Ils concernent l’expertise technologique de FEMTO-ST sur des composants ou des systèmes de haute technologie. A titre d’exemple, on peut citer deux technologies liées aux savoir-faire propriétaire de FEMTO-ST.

L’usinage laser femtoseconde est une activité qui s’appuie sur une expertise de mise en forme du faisceau laser femtoseconde. Il permet de réaliser du nano-usinage avec un contrôle précis à la fois spatial et temporel. Autrement dit, de faire des nano-trous dans des matériaux (verre, silicium, diamant etc.) avec des vitesses d’exécution sans précédent et des rapports de forme qui sont extrêmement importants. Cette méthode peut être utilisée pour la découpe ultra-rapide ou encore pour réaliser des nano-trous dans le but de structurer des films minces. Enfin, elle intervient dans la texturation de surface qui nous permet de changer au niveau microscopique les propriétés d’adhésion d’une surface, par exemple pour la rendre hydrophile ou hydrophobe.

Un autre exemple de point fort de FEMTO Engineering est son expertise dans le domaine de la métrologie temps-fréquence. Nous avons conçu un oscillateur saphir cryogénique qui se situe au meilleur de l’état de l’art mondial, et qui a battu des records de stabilité. Ces oscillateurs servent à l’obtention de fréquences de référence pour calibrer les systèmes d’observations et ont déjà été utilisés par l’ESA (European Space Agency). Les applications concernent également le domaine des radio- et hyperfréquences.

Plus largement, les liens très étroits avec FEMTO-ST permettent à FEMTO Engineering de s’appuyer sur une vaste gamme de savoir-faire expérimentaux et d’équipements de haute technologie structurés dans le cadre de plateformes, dont en particulier notre centrale de micro-nano-fabrication MIMENTO (membre du réseau national CNRS RENATECH).

Fabrication d’un masque en résine. Ce masque servira a la réalisation de motifs sur des substrats. Par exemple pour la réalisation d’électrodes métalliques ou pour de la gravure. Crédit photo : CC Ludovic Godard – UFC

 

Pourquoi avoir choisi de rejoindre le Carnot TSN : qu’est-ce que vous en attendez et qu’allez-vous lui apporter ?

LL : On avait déjà connu l’environnement Carnot puisqu’on en faisait partie de 2006 à 2011. On voulait le retrouver pour bénéficier de nouvelles opportunités en termes de valorisation et de transfert. En ce sens, ce qui nous a convaincu avec le Carnot TSN c’est sa solidité. Il s’agit d’un Carnot qui est très bien placé en termes de niveau d’activité sur l’ensemble des Carnot. Ce rayonnement nous a intéressés et on compte y contribuer !

En matière d’expertise, c’est le Carnot qui offre le plus de complémentarité par rapport à notre offre technologique. Grâce à cette complémentarité nous proposons de nouvelles opportunités en termes de valorisation et de relations/partenariats industriels. Une chose qui est importante à noter également, c’est notre localisation géographique. Nous sommes frontaliers de la Suisse avec laquelle nous avons beaucoup d’interactions à l’international. En 2015, plus de 40% de notre chiffre d’affaires est ainsi réalisé en dehors des frontières. Cette tendance est renforcée en 2016 avec un CA deux fois plus élevé.

FEMTO Engineering va-t-il être amené à évoluer suite à son entrée au Carnot TSN ?

LL : Pour le moment l’effectif de FEMTO Engineering est de 14 personnes contre 800 au laboratoire. C’est une balance qui nous offre une marge importante de progression surtout par rapport au réservoir d’expertise qu’il y a à l’intérieur de FEMTO-ST. On bénéficie de cette interaction avec le laboratoire qui nous offre plein d’autres thématiques qui pourraient être déployées à FEMTO Engineering. Les personnes qui possèdent ces expertises sont principalement des anciens doctorants et ingénieurs du laboratoire. Le concept est d’offrir aux industriels la meilleure interface possible pour faciliter leurs projets d’innovation. Notre entrée dans le Carnot TSN est une opportunité pour nous de monter en puissance et de développer de nouvelles activités avec le monde de l’entreprise.

Lire l’article complet sur le blog I’MTech