L’IMT décerne le titre de docteur Honoris Causa à Jay Humphrey

, ,
Dr honoris causa

Cette prestigieuse distinction a été remise le 29 juin dernier à Mines Saint-Étienne par Philippe Jamet, directeur général de l’IMT, en présence de nombreuses personnalités scientifiques, académiques et institutionnelles.

Pour l’IMT, il s’agit de distinguer l’un des inventeurs et pionniers d’un nouveau domaine scientifique : la mécanobiologie qui s’intéresse aux effets des contraintes mécaniques (étirements, compressions, cisaillements…) sur les cellules ou les tissus vivants.

Spécialiste mondial de la biomécanique cardiovasculaire, Jay D. Humphrey a tout au long de son parcours, toujours cherché à dynamiser la communauté des ingénieurs bio-mécaniciens et à mettre en valeur l’utilité de cette science pour améliorer la médecine.

Jay D. Humphrey entretient des collaborations étroites avec le Centre Ingénierie et Santé de Mines Saint-Etienne. En 2014, il a notamment accueilli à la Yale University Stéphane Avril, directeur du CIS, pour des travaux sur la biomécanique appliquée aux tissus mous et sur la prévention des ruptures d’anévrisme qui ont notamment conduit à l’obtention de deux bourses de la prestigieuse European Research Council :

Pour Christian Roux, directeur de la recherche et de l’innovation de l’IMT, « « l’Institut a souhaité saluer par cette distinction un grand scientifique, reconnu au niveau mondial pour la qualité de ses travaux, son engagement envers la communauté scientifique mais aussi ses valeurs humaines et son éthique. Le Professeur Humphrey mène également une collaboration exemplaire avec un des laboratoires les plus en pointe de l’IMT, avec des perspectives de développement très importantes. »

Revivez la remise du doctorat honoris causa


La bio de Jay D. Humphrey

Jay_Humphrey_circleJay Humphrey est professeur et responsable du département d’ingénierie biomédicale à la prestigieuse Université de Yale aux Etats Unis. Il est titulaire d’un doctorat en génie mécanique du Georgia Institute of Technology (Atlanta, États-Unis) et d’un post-doctorat en médecine cardiovasculaire de l’Université Johns Hopkins (Baltimore, États-Unis).
Il a présidé le comité scientifique du congrès mondial de biomécanique en 2014 qui a réuni plus de 4000 participants à Boston.

Il a cofondé la revue « Biomechanics and modeling in mechanobiology » en 2002 qui dispose désormais du meilleur facteur d’impact en biomécanique.

Jay D. Humphrey a écrit un très grand nombre d’articles (+245) unanimement reconnus et cités à maintes reprises (+25 000). Ses ouvrages font références, ceux sur l’introduction à la biomécanique et sur la biomécanique cardiovasculaire sont utilisés par les enseignants des écoles d’ingénieur du monde entier.

Fortement investit dans la formation et le suivi de ses étudiants – du master au post-doctorat – on dénombre plus d’une cinquantaine d’étudiants ayant été sous son encadrement en poste aujourd’hui dans les meilleures universités américaines et grandes entreprises internationales comme Medtronic.

Jay D. Humphrey a déjà reçu plusieurs distinctions prestigieuses. Il est influent au niveau de plusieurs sociétés savantes ainsi que dans les comités d’évaluations de de l’institut national de la santé aux États-Unis (NIH).