1. Présentation de l’école et de l’institut Mines-Télécom

Fondée en 1878, Télécom Paris est l’une des écoles d’ingénieurs françaises les plus renommées. Elle délivre des formations de très haut niveau, destinées à innover et entreprendre dans un monde numérique. Ses cursus diplôment ingénieurs, docteurs et professionnels tout au long de la vie et attirent 55 % d’étudiants internationaux.

Toutes les disciplines des sciences et technologies de l’information et de la communication sont couvertes par ses enseignements et sa recherche. Celle-ci présente une expertise originale sur 6 axes stratégiques – Big Data, Très Grands Réseaux et Systèmes, Confiance numérique, Interactions Réel-Virtuel, Modélisation, Approche interdisciplinaire de l’Innovation – lui permettant de faire face aux défis majeurs du monde numérique.

Cette école publique d’ingénieurs fait partie de l’IMT (Institut Mines-Télécom) et est sous tutelle des ministères chargés de l’industrie et des communications électroniques. Télécom Paris est par ailleurs une école composante de l’Institut Polytechnique de Paris, regroupant 5 grandes écoles d’ingénieurs du quartier de l’école Polytechnique à Palaiseau, dont l’ambition est de devenir l’un des premiers pôles mondiaux scientifiques et technologiques. Reconnue pour son excellence pédagogique et sa dimension internationale, Télécom Paris se situe en permanence à la pointe de l’innovation technologique.

L’école compte 1620 étudiants inscrits, dont la moitié en cycle ingénieur et 225 doctorants. Elle délivre environ 700 diplômes par an. 165 enseignants chercheurs et 50 ingénieurs de recherches constituent ses forces de recherche. Son budget annuel est de l’ordre de 55 M€ dont 40% de ressources propres. De statut EPSCP grand-établissement, l’IMT est placé sous tutelle principale des ministères chargés de l’industrie et des communications électroniques. L’IMT a été fondé le 1/3/2012. Son périmètre et son organisation actuels sont régis par un décret du 14 novembre 2016.

L’institut compte 8 écoles (7 écoles d’ingénieurs, 1 école de management) et deux filiales (GIE Eurecom à Sophia-Antipolis et GIP InSIC à Saint-Dié-des-Vosges). Son organisation est inspirée du modèle des universités collégiales. Les chiffres clés de l’IMT : 12100 étudiants (3100 U., 8000 G., 1000 autres), 2350 personnels permanents dont 1150 E/C et scientifiques, budget consolidé de 350 M€ dont 40% de ressources propres.

2. Priorités du mandat

Trois champs d’action prioritaires ressortent pour la direction de Télécom Paris :
– Développer l’école,
– Contribuer à la construction et au succès de l’Institut Polytechnique de Paris,
– Contribuer à la mise en œuvre de la stratégie d’ensemble de l’IMT.

2.1. Développer l’école

Les chantiers prioritaires sont les suivants :
– Conforter le leadership de l’école dans le domaine du numérique pour la formation, la recherche, l’innovation et l’entrepreneuriat,
– Développer son rayonnement européen et international (notamment en accroissant le nombre de doubles diplômes),
– Progresser dans les classements nationaux et internationaux spécialisés (les classements internationaux généraux ressortissant aux missions de IP Paris),
– Développer les formations par apprentissage,
– Rénover les modalités pédagogiques pour accueillir les nouvelles générations étudiantes et anticiper l’évolution des compétences attendues par les entreprises,
– Développer sa présence et son rôle dans l’écosystème de l’économie et des entreprises numériques,
– Développer ses ressources propres issues de la formation (notamment continue) et de la recherche.

2.2. Contribuer à la construction et au succès de l’Institut Polytechnique de Paris

– Développement du PhD Track,
– Développement de l’offre de graduate degrees,
– Coordination des programmes de formation et des activités de recherche,
– Coordination des recrutements d’étudiants et de scientifiques internationaux de très haut niveau,
– Développement de la vie de campus,
– Implication dans l’organisation et la mutualisation des activités de support,
– Être la cheville ouvrière du partenariat entre IP Paris et l’IMT.

2.3. Contribuer à la mise en œuvre de la stratégie d’ensemble de l’IMT

– Mise en réseau avec les autres écoles de l’IMT et développement de formations et recherches sur les thématiques numériques phares, notamment : réseaux et IoT, data analytics et SES pour l’entreprise numérique et l’innovation responsable,
– Développement de Formations tout au long de la vie,
– Production et édition de MOOC,
– En lien avec la Direction Générale de l’IMT, être la cheville ouvrière des partenariats entre IMT et IP Paris.

3. Profil des candidatures

Cadre dirigeant du secteur public (A+) ou privé. Minimum 15 ans d’expérience. Diplôme d’ingénieur ou plus.

Qualités requises pour le poste :
– Capacité de management et de leadership,
– Forte connaissance du monde du numérique,
– Vision stratégique,
– Adhésion aux collectifs,
– Qualités opérationnelles (délais, livrables et modèle économique),
– Aptitude à la communication et pratique des médias.
Une expérience personnelle des relations avec les entreprises innovantes et/ou de la formation et/ou de la recherche sera appréciée.
Une expérience professionnelle dans le contexte d’entreprises sera un atout, L’institut Mines-Télécom favorise l’égal accès des hommes et des femmes à l’ensemble des offres d’emploi.

4. Modalité de dépôt des candidatures

Le poste sera à pouvoir entre le 1er octobre et le 1er décembre 2019.
Le dossier de candidature doit comporter au moins une lettre de motivation et un curriculum vitae détaillé. Il doit être adressé au plus tard, le 31 mai 2019 à :

Monsieur le chef de la mission de tutelle des écoles
Conseil général de l’économie
Ministère de l’économie et des finances
Bâtiment Necker – Télédoc 798
120, rue de Bercy
75272 PARIS CEDEX 12

Une copie sera adressée par messagerie électronique à : secretariat.tutelle@finances.gouv.fr
Pour toute information complémentaire, contracter M. Vincent Théry, chef de la mission de tutelle des écoles,

téléphone 01 53 18 52 49, courriel : vincent.thery@finances.gouv.fr