4 ans de MOOC à l’IMT : le bilan 2013-2016

, , ,
4 ans de MOOC à l'IMT 2013 - 2016

L’IMT vient de publier son premier rapport d’activité sur le développement des MOOC au sein de ses écoles. Depuis 2013, ce sont 25 MOOC qui ont ainsi été produits et joués sur la plateforme française FUN mais aussi les plateformes américaines Coursera et edX. Soit 340 000 inscriptions de 170 pays. L’IMT continue aujourd’hui à transformer les enseignements de ses écoles en développant sa collection de MOOC.

Les MOOC, un des piliers de la transformation des enseignements de l’IMT…

…en formation initialeInfographie 4 ans de MOOC. Bilan 2013 - 2016 IMT
Expérimentés dans les enseignements depuis 2013, les MOOC sont aujourd’hui utilisés dans le cadre des enseignements de tronc commun des filières ingénieurs et managers. On compte ainsi 11.000 inscriptions d’étudiants de nos écoles.

… et en formation continue
Suivis majoritairement par des professionnels à titre individuel, les MOOC sont de plus en plus utilisés par les entreprises. Celles-ci font appel à ces modalités de formation souples pour former leurs collaborateurs en recommandant un MOOC ou en le proposant sous forme de  SPOC (Small Private Online Course).

Preuves de l’intérêt des mécènes pour ces nouveaux dispositifs de formation, le MOOC Comprendre l’économie collaborative a été développé en collaboration et avec le soutien de la MAIF, et la Fondation Patrick et Lina Drahi soutient significativement le développement d’un programme de MOOC à l’IMT.

Dans ce rapport 2013-2016, vous retrouverez bien sûr le catalogue complet des MOOC de l’IMT mais aussi le portrait type de l’apprenant (sexe, âge, niveau d’étude, géographie, activité), l’utilisation des MOOC en école et en entreprise, 3 exemples d’innovation dans les MOOC ainsi que les coûts de production.

« Après l’époque des pionniers, l’IMT entre dans l’ère du développement et de la professionnalisation. Forts de notre expérience de plusieurs années, nous avons souhaité partager ce bilan avec toute la communauté éducative…»

Nicolas Sennequier, directeur des pédagogies numériques à l’IMT